Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF, est morte - 21 février 2014 - L'Obs

Antoinette fouque, cofondatrice du mlf, est morte - 21 février 2014 - l'obs

Dès 1973, elle fonde sa société d'édition, Les Editions des femmes, en même temps que les Librairies des femmes sur Marseille, Lyon et Paris. En coudoyant les cercles intellectuels,, Antoinette Fouque (Aller sur le profil nouvelobs sur Antoinette Fouque) s'aperçoit à quel point les femmes tiennent une place mineure dans le monde du livre. Les Editions des femmes permettent à Antoinette Fouque de promouvoir la force créatrice des femmes.

Antoinette Fouque, une militante et des mouvements

Afin d'empêcher une récupération politique, la marque MLF a été déposée. Le droit des femmes a été le grand combat de la vie d'Antoinette Fouque. L’Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette de la militante lorsqu'elle revient des USA à la fin des années 80. A la fin des années 70, Antoinette Fouque et d'autres militantes font le choix d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes sous la forme d’une association.

Antoinette Fouque déteste les "-isme", qui réfèrent à une théorie. Elle fait dès lors naître le terme "féminologie". L'écrivaine fait la lumière sur la féminologie au fil de trois essais écrits entre 1989 et 2012.. Naturellement, Antoinette Fouque a pris part à quelques ouvrages collectifs et à de nombreux entretiens.

Son engagement politique

Antoinette Fouque se présente avec le MRG lors des élections européennes, elle est députée pendant cinq ans. L'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie est une structure créée par la militante à l'occasion des deux cents ans de la révolution française. Actuellement, les droits des femmes sont toujours en danger et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie lutte dans le but de réfréner la montée de tous les extrémismes. Toujours dynamique aujourd’hui, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée à l'initiative d'Antoinette Fouque se positionne à gauche de l'échiquier politique.

Un parcours entre enseignement et psychanalyse

Vous ne le saviez peut-être pas, mais elle est la créatrice du cercle de réflexion baptisé Psychanalyse et Politique, l'un des courants du Mouvement de libération des femmes (MLF). C’est en 1972 qu’Antoinette Fouque dirige des débats au sujet de la sexualité féminine avec Luce Irigaray, philosophe féministe. La jeune femme a travaillé dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme Lettres. Son directeur de thèse est le critique littéraire Roland Barthes. Antoinette Fouque obtient un DEA. L'étudiante fréquente l’écrivaine Monique Wittig pendant cette période.

Avec le MLF lors d’une manif sous l’Arc de Triomphe, Antoinette Fouque agite la bannière : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Elle s’engage notamment pour Aung San Suu Kyi face à la dictature en Birmanie. Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été créés par Antoinette Fouque.